Virtuelle VS Augmenté

Aujourd’hui, la réalité virtuelle ou augmentée participe à la quête de l’expérience “média” absolue qui a pour but l’immersion totale du participant dans le média. Le cinéma avance dans ce sens avec les projections 3D. Mais de L’Etrange Créature du lac noir (1954) à aujourd’hui, même avec des succès planétaires tels qu’Avatar (2009), jamais le public n’a définitivement adhéré à la 3D. Désormais, le cinéma parie sur la 4D. Au menu : mouvements, effets de lumière, d’eau, odeurs... Parmi les autres expériences auxquelles le cinéma s’essaie, il y a ces films dans lesquels les prises de vue placent le spectateur dans la tête d’un personnage, le spectateur voit ce que voit le héros. À ce jeu, l’industrie pornographique n’a pas raté l’occasion de séduire ces aficionados, avec celui du contrôle de la caméra. Ainsi, de plus en plus de films X sont à regarder en VR. Il suffit de bouger la tête pour voir ce que l’on souhaite des ébats sexuels. Plus singulièrement, dans les domaines pédagogiques, le fait d’utiliser des masques VR est appelé “édutainment”, et l’aspect bénéfice, là aussi, est considérable tant les champs d’application sont grands. Des médecins psychiatres, eux, développent des méthodes pour lutter contre des phobies en immergeant le patient, progressivement et “sans risque”, dans l’environnement qui provoque la crise. On voit aussi apparaître des séances pour déstresser les malades avant une opération, en les plongeant dans des univers Zen.

On traite aussi le vertige, la dépendance au tabac... D’autres développements couplés à la robotique promettent d’offrir bientôt une forme d’autonomie à des personnes handicapées, ou à des enfants malades gardés en confinement. Mais les divertissements et les médias sont aujourd’hui si éphémères : une expérience n’est jamais satisfaisante bien longtemps. Aussi faut-il toujours proposer des nouveautés à des esprits trop vite lassés. À quand alors la disparition totale de la distance entre média et spectateur ? À quand les combinaisons sensorielles ? À quand la stimulation cérébrale pour une immersion multisensorielle ? Mais toutes ces évolutions ne se feront-t-elles pas au risque de la dilution de l’Humanité dans le virtuel ? D’autant que, sans que l’Humanité n’y prenne garde, l’Intelligence Artificielle pourrait lui créer un miroir bien au-delà de la mesure des mondes merveilleux d’Alice au pays des Merveilles, de Lewis Carroll.


Lire l'article ECKO Magazine . Innovation . réalité augmentée VS réalité virtuelle

Lire ECKO Magazine

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Ils nous font confiance ...

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône YouTube

ECKO Magazine 
Tel .: 06 87 05 36 46 
Email : contact@ecko-mag.com